Raoul Nordling



Menu

 
Historique

Le 1er février 1907 était créée à Paris, 66 avenue Parmentier, la Société des écrémeuses Alfa Laval. Elle avait pour objet de vendre cette fameuse machine, l’écrémeuse, le séparateur centrifuge qui écrémait le lait en continu et qu’on allait bientôt trouver un peu partout dans les campagnes françaises. Inventée en 1878 par un ingénieur suédois, Gustaf de Laval, cette machine allait rapidement faire le tour du monde!

Nous rendons également hommage à M. Raoul Nordling, Conseil Général de Suède et grand industriel. Raoul Nordling croisa l’Histoire. Il participa au lancement d’Alfa Laval en France. Elu Membre du Conseil d’Administration le 2 Octobre 1908, puis Président le 16 février 1932, il conserva son mandat jusqu’en 1962, année de sa mort. Il sauva des milliers de vies humaines pendant la Seconde Guerre Mondiale et contribua à sauvegarder Paris de la destruction…

Une première société commerciale, fondée en 1878 en Suède, s’empressa d’établir des agences en Allemagne, en Angleterre, en Russie, au Danemark, aux Etats-Unis, en Australie et en France. Une entreprise véritablement internationale ! Dès 1882, le séparateur avait reçu 45 médailles d’or en 42 expositions dans 12 pays…

Dans les années 1890, la construction du séparateur fut modifiée : des disques nommés « Alfa », un brevet allemand, furent introduits dans le bol, améliorant ainsi considérablement l’efficacité de la séparation. C’est dans ce contexte que, dès 1906, le nom d’ « Alfa Laval » fut adopté.

Les activités d’Alfa Laval allaient en se diversifiant. Les séparateurs furent continuellement améliorés et de nouveaux types furent conçus. Un séparateur de levure, le premier destiné à séparer une autre matière que le lait, fut fabriqué dès 1897. Il fallut attendre qu’arrive la guerre de 14/18 avec sa période de pénurie, pour que soit entreprise la clarification d’huile par les séparateurs. Dans les années 50, cette application prit un essor considérable, à l’époque où les moteurs diesel conquéraient la navigation moderne.

Les machines à traire furent introduites dès les années 20 ; les années d’après-guerre virent l’apparition des premiers échangeurs thermiques qui aboutit, dans les années 50, à un élargissement important de la gamme de produits dans tous les secteurs principaux : l’élevage, l’industrie laitière et de nombreuses autres industries.

Alfa Laval S.A., société française, avait quitté l’avenue Parmentier, pour s’installer, dès le début des années 20, avenue Charles V, à Paris, dans le Marais, où elle devait rester près d’un demi-siècle. Une usine vit le jour, à Nevers, en 1947.
Les conditions d’exploitation devenant difficiles dans le cœur de Paris, Alfa Laval s’installa à Bougival, dans la banlieue ouest en 1969, puis aux Clayes-sous-Bois, dans les Yvelines, en 1978.